Voyage au Pays d' Hazel Karr Hazel Karr's Picture Book

Peinture contemporaine
contact hazelkarr@gmail.com

Je m'appelle Leo.

Je suis un chien. On pourrait dire qu'une fois qu'on a dit ça il n'y a plus rien a ajouter.
Avant ma venue sur terre on m'a appris là-haut avec tous les autres petits chiots comment remuer la queue dans de grands élans d'enthousiasme, comment sauter de joie à la promesse d'une promenade, comment prendre un air penché en regardant mon interlocuteur avec de grands yeux mouillés. En somme comment être totalement craquant.
Une simple nécessité de survie si l'on doit naître dans un monde dominé par la race humaine.
Je fais tout ça très bien . Je suis une âme ambulante.
Ma petite fille m'adore .
Donc tout devrait être pour le mieux dans le meilleur des mondes ------mais j'ai un problème. On me sort faire mes ----vous savez---ce qui sort à l'autre bout. Et mon problème c'est que je dois faire ça dans la rue, en public, devant tout le monde.
Je n'aime pas ça.
J'ai honte, je cherche des coins tranquilles, j'essaie de me cacher.
Ça fait rire les humains.
Pour les autres chiens ça ne semble poser aucun problème.
Suis-je normal ? Suis-je un phénomène ?
Que me diront-ils quand je remonterai là-haut ? De redescendre et cette fois de me comporter comme un vrai chien ?
En attendant, je dois partager ma vie avec trois chats. Nous avons pris le parti de nous ignorer mutuellement . Seulement si une bagarre éclate entre eux , là, je me lève pour leur faire savoir que je tiens à ma paix et à ma tranquillité.
Je suis un chien libre. On me met un harnais vert ou rouge ( les couleurs préférées de ma maîtresse ) mais c'est seulement pour faire habillé.
La laisse ce n'est pas pour moi.
Quand nous devons traverser une rue, nous nous regardons, ma maîtresse et moi. Elle dit "attends" ou "wait", nous attendons, elle dit " vite, vite, vite" ou "quick, quick, quick" ( nous sommes tous les deux bi-lingues ), nous nous élançons.
Il y a une phrase que je déteste, et je ne sais pas pourquoi; celle-là est toujours en Anglais: c'est "back soon ". Ca veut dire qu'on part sans moi. Là, je ne me fatigue même pas à prendre un air peiné, je tourne le dos et fait semblant d'avoir des affaires urgentes à régler.
Je connais chaque pavé, chaque coin de rue, chaque arbre du quartier et tout le monde me connaît. Je suis en fait un Peepol. Je rencontre des gens qui me disent "bonjour Léo" et ma maîtresse se demande qui ils sont.
Ma vie a été longue et intéressante. Bientôt il sera temps pour moi de repartir là-haut . Que vont ils encore essayer de m'enseigner ?
Ne suis-je pas déjà le plus irrésistible des chiens ?

postface:
Léo est remonté là-haut et je reste inconsolable.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir

 

 

 

 

Leo the dog